Les négatifs en verre

Pour avoir des images plus nettes qu’avec les négatifs en papier, on a utilisé des plaques de verre, plus transparentes.

 

Il a fallu trouver une «colle invisible» pour faire tenir la matière sensible sur le verre et on a eu l’idée d’utiliser une sorte de pâte qui servait aussi à soigner les blessures: le collodion.

 

Ce système n’était pas très pratique, parce que la plaque, sitôt sèche, n’était plus sensible à la lumière! Donc le photographe devait préparer sa plaque sensible juste avant de prendre sa photographie!

 

 

 

 

 

 

 

 

Illustration:

Plaque de verre négative au collodion sur son égouttoir pour le séchage

Grande Place
1800 Vevey/Suisse
Heures d’ouverture:
du mardi au dimanche
de 11h à 17h30

To view virtual tour properly, Flash Player 9.0.28 or later version is needed. Please download the latest version of Flash Player and install it on your computer.