Les appareils espions

Rendus possibles grâce à l’apparition de la plaque au gélatino-bromure, les appareils espions sont très en vogue dès les années 1880. Dissimulés dans des objets usuels, ils permettent de prendre des photographies en toute discrétion. L’arrivée du film sur support souple, plus compact, stimule encore la créativité des inventeurs.

 

La bobine de film est adaptée à toutes sortes d’objets du quotidien. On trouve des appareils dissimulés aussi bien dans l’attirail du gentleman (montre, canne, chapeau,…) que dans un sac à main, utilisé en son temps par le service de renseignements de l’Union soviétique, le KGB. La discrétion imposant de ne pas viser son sujet, la difficulté de la prise de vue avec ce type d’appareils réside dans le cadrage.

 

Illustration:

Canne photographique Ben Akiba, E. Kronke, Angleterre pour le brevet et A. Lehmann, Berlin, Allemagne, pour la fabrication, 1902

 

Grande Place
1800 Vevey/Suisse
Heures d’ouverture:
du mardi au dimanche
de 11h à 17h30

To view virtual tour properly, Flash Player 9.0.28 or later version is needed. Please download the latest version of Flash Player and install it on your computer.