Les appareils japonais

La production du pays du soleil levant voit le jour dès les années 1930 et s’intensifie après la Seconde Guerre mondiale, jusqu’à dominer le marché de la photographie à partir du milieu des années 1960. En 1930, à Tokyo, trois hommes se mettent en tête de fabriquer un appareil comparable au Leica, mais à un prix abordable pour les Japonais. Goro Yoshida, Saburo Uchida et Takeo Maeda forment ensemble la société qui deviendra par la suite Canon et dont le premier appareil sort en 1936.

 

Après la guerre, le Japon occupé se voit dans l’obligation de reconvertir son industrie à des fins civiles. Il se lance, notamment, dans la production d’appareils photographiques. C’est le cas de la Nippon Kogaku, futur Nikon, qui commercialise son premier appareil en 1948. Celui-ci est suivi d’une longue lignée d’appareils 35 mm dont la réputation n’est plus à faire.

 

Les photographes occidentaux découvrent ces appareils entre les mains de leurs collègues japonais au cours de la guerre de Corée. Innovants, d’excellente qualité et vendus à un prix défiant toute concurrence, les appareils japonais ne tardent pas à faire une entrée triomphale sur le marché mondial du matériel photographique.

 

Illustration:

Appareil reflex binoculaire à optiques interchangeables Mamiyaflex-C, Mamiya Camera Co, Japon, 1957, pour un format d’image de 6x6 cm; équipé d’un objectif Mamiya Sekor de 80 mm et accompagné d’une longue focale de 135 mm

 

Grande Place
1800 Vevey/Suisse
Heures d’ouverture:
du mardi au dimanche
de 11h à 17h30

To view virtual tour properly, Flash Player 9.0.28 or later version is needed. Please download the latest version of Flash Player and install it on your computer.