Instamatic

Kodak réussit, une fois de plus, une opération marketing gigantesque en créant la série des Instamatic en 1963. Avec un système de chargement du film simplifié pour le grand public, la gamme Instamatic s’est vendue à près de 70 millions d’exemplaires, un record absolu.

 

Durant la période de prospérité et de consommation qui suit la Seconde Guerre mondiale, les appareils deviennent accessibles à une frange toujours plus large de la population. Mais la lecture fastidieuse du mode d’emploi et les erreurs dues à un mauvais chargement du film dans l’appareil restent des obstacles pour nombre d’usagers. Kodak y remédie en commercialisant l’Instamatic, un appareil au fonctionnement ultra simple et qui se charge avec le Kodapak, un film 35 mm contenu dans une cartouche plastique. Il suffisait de glisser cette dernière dans l’appareil pour qu’il soit prêt à prendre des clichés, puis, une fois le film exposé, de renvoyer la cartouche telle quelle au laboratoire pour le développement. Toute crainte de mauvais chargement était ainsi supprimée, offrant au grand public un accès toujours plus facile à la photographie.

 

L’Instamatic va provoquer le véritable essor des laboratoires industriels, qui produisent en masse des tirages couleur pour répondre à la demande de tous ces nouveaux utilisateurs.

 

Illustration:

Appareil Kodak Instamatic 100, Eastman Kodak Co, Londres, UK, 1963-1966

Appareil de la première génération des Instamatic, pour des images de 26x26 mm; il suffit de placer un chargeur 126 dans le dos de l’appareil; équipé d’un socle de flash rétractable pour une ampoule au magnésium

 

Grande Place
1800 Vevey/Suisse
Heures d’ouverture:
du mardi au dimanche
de 11h à 17h30

To view virtual tour properly, Flash Player 9.0.28 or later version is needed. Please download the latest version of Flash Player and install it on your computer.