La photographie panoramique

Les premiers appareils panoramiques apparaissent à peine quelques années après l’invention officielle de la photographie, en 1839. Le film sur support souple en a considérablement facilité l’utilisation.

 

La prise de vue panoramique offre un large angle de champ, permettant de se rapprocher quelque peu de la vision de l’œil humain. L’envie d’élargir le champ de vision apparaît très vite dans l’histoire de la photographie. Les premières vues panoramiques, le plus souvent des paysages, consistent en plusieurs images accolées. Mais rapidement des appareils spécifiques sont inventés. Pour le film, il en existe 2 types différents.

 

Ils peuvent être rotatifs: l’appareil tourne sur lui-même. Le défilement du film d’une bobine à l’autre est synchronisé avec le mouvement de l’appareil. Ce système donne des vues de 360 degrés, voire même plus, si l’appareil fait plusieurs tours.

 

Ils peuvent aussi être à objectif pivotant. Celui-ci balaie le support photosensible disposé en arc de cercle dans le boîtier, forme à laquelle le film, contrairement aux autres supports, s’adapte facilement. Pour ces appareils, le cliché peut englober un angle maximal de 180 degrés.

 

Illustration:

Appareil panoramique Alpa Rotocamera SM60/70, Pignons SA, Ballaigues, Seitz Phototechnik AG, Lustdorf, Suisse, dès 1979

Conçu par Hermann Seitz et fabriqué par Pignons SA jusqu’à sa fermeture; appareil pivotant par entraînement motorisé sur son axe tandis que le film au format de 70 mm avance derrière une fente, permettant ainsi des prises de vue de 360 degrés, avec quelques degrés supplémentaires pour faire le joint. La production de cet appareil s’est poursuivie chez Seitz Phototechnik AG à Lustdorf

(MSAP/collection Alpa Bourgeois Columberg)

 

Grande Place
1800 Vevey/Suisse
Heures d’ouverture:
du mardi au dimanche
de 11h à 17h30

To view virtual tour properly, Flash Player 9.0.28 or later version is needed. Please download the latest version of Flash Player and install it on your computer.