Le numérique pour tous 1995

Vidéo: le Sony Mavica

 

Dès les origines de la photographie numérique, les fabricants songeaient à des applications grand public. Il faut cependant attendre bon nombre d’années pour que ce vœu se réalise face à la photographie argentique qui poursuit son évolution, offrant une qualité de restitution encore jamais atteinte.

 

Dès 1995 apparaissent des appareils au design «futuriste» qui se veulent plus grand public, ils séduisent les passionnés de technologies nouvelles. La définition de l’image est encore faible et ils restent coûteux. Tout comme les appareils compacts argentiques de la même période, ils sont lents au déclenchement, mais, contrairement aux appareils à film, cela se voit immédiatement sur l’écran … Vers 1997-1998, le marché s’étoffe en appareils de plus en plus performants et d’un meilleur rapport qualité-prix.

 

La véritable révolution apportée à la prise de vue est la visualisation immédiate de l’image saisie. Pouvoir vérifier à l’instant le résultat permet de refaire l’image sans incidence de coût, et offre une capacité d’auto-apprentissage à l’utilisateur qui ne cesse de s’améliorer.

 

Dès 2003-2004, on assiste au renversement des technologies: les multiples fonctionnalités de la photographie numérique, ses usages informatiques offerts pour un prix toujours plus accessible ainsi que les nouveaux outils de stockage et de partage d’images sur le web séduisent les plus irréductibles: le monde photographique bascule, la photographie numérique prend alors le dessus.

 

Illustration:

Photoscope numérique de première génération Polaroid PDC 2000, 1996, résolution de 800x600 pixels à 1600x1200 pixels. Vendu entre 3000 et 5000$

 

Grande Place
1800 Vevey/Suisse
Heures d’ouverture:
du mardi au dimanche
de 11h à 17h30

To view virtual tour properly, Flash Player 9.0.28 or later version is needed. Please download the latest version of Flash Player and install it on your computer.