L’atelier du daguerréotypiste

Pour avoir un portrait sur daguerréotype, il fallait poser pendant de longues minutes sans bouger, dans un lieu très lumineux, souvent dehors.

 

Tout mouvement rendait l’image floue... un appuie-tête, une colonne où s’appuyer, permettaient de tenir la pose sans bouger.

 

Les ateliers des daguerréotypistes étaient très souvent perchés en haut des immeubles, dans des «cages de verre» qui laissaient le soleil entrer, puisqu’une image nécessitait énormément de lumière.  On utilisait un fond peint qui représentait un paysage ou un intérieur de maison.

 

 

 

 

 

 

Illustration:

Portrait de ses enfants fait par Jean-Gabriel Eynard, un banquier genevois, vraisemblablement devant sa maison de la rue de Londres à Paris, vers 1850

 

Grande Place
1800 Vevey/Suisse
Heures d’ouverture:
du mardi au dimanche
de 11h à 17h30

To view virtual tour properly, Flash Player 9.0.28 or later version is needed. Please download the latest version of Flash Player and install it on your computer.