La transmission des images

Le 9 février 1907, la revue française «L’Illustration» rendait compte d’une conférence faite par le Professeur Korn sur la transmission de photographies par téléphone sur le circuit Paris-Lyon-Paris (1024 km).
 
Sur la base de ce procédé, le Français Edouard Belin mit au point dès 1920 le bélinographe, appareil de transmission de photographies par le réseau téléphonique ou télégraphique dont la durée moyenne est de 6 minutes.
 
La photographie à transmettre est placée sur le cylindre; l’opérateur règle la balance des blancs et des noirs au téléphone avec son correspondant. Le cylindre supportant l’image tourne devant un système de lecture «ligne à ligne» qui va transmettre l’image sur le réseau téléphonique par impulsions variant en fonction des blancs, gris et noirs qui la composent. Plus la vitesse de rotation du cylindre sera grande, moins la qualité de l’image à l’arrivée sera bonne.
 
Illustration:
Appareil de transmission portable Belin, France, vers 1940
(MSAP / dépôt de la Maison Georg Gansner SA, Zurich)
 
 
Grande Place
1800 Vevey/Suisse
Heures d’ouverture:
du mardi au dimanche
de 11h à 17h30

To view virtual tour properly, Flash Player 9.0.28 or later version is needed. Please download the latest version of Flash Player and install it on your computer.