Polaroid

Collections: Monique Jacot – transferts Polaroid

 

Le premier procédé satisfaisant de développement instantané des clichés est dû à un physicien américain, Edwin Land. Présenté au public en 1947, le Polaroid se décline en d’innombrables modèles d’une grande variété, jusqu’à la fin de l’activité de la firme, en 2008.

 

La méthode utilisée par Land consiste à transférer les grains d’argent non exposés du négatif, normalement éliminés lors du développement, dans une autre couche. Là, ils sont réduits en argent métallique, formant l’image positive.

 

Le premier appareil Polaroid, le Model 95, utilisait du film en rouleau spécial fabriqué par Kodak. Il produisait des épreuves noir et blanc, développées en une minute exactement. Le procédé de Land connaît ensuite diverses évolutions. La couleur fait son apparition en 1963. La même année, le rouleau de film est abandonné au profit du filmpack, permettant de continuer à prendre des clichés alors que l’image se développe hors de l’appareil.

 

Rapidement adopté par le grand public, le système Polaroid a également séduit de nombreux autres utilisateurs par son aspect immédiat. Il a notamment été utilisé pour des documents d’identité, de la photographie médicale ou des scènes de crime et il est devenu un support artistique très prisé. Depuis 2010, une poignée d’anciens employés de la firme Polaroid a fait le pari de relancer la production de films.

 

Illustration:

Polaroid 95, Polaroid Corporation, Cambridge MA, USA, 1948-1953, premier modèle produit par Edwin Land, conçu sur le principe du folding avec boîtier en aluminium gainé de cuir; viseur escamotable, objectif de 135 mm ouvrant à 1:11, pour un format d’image de 8,3x10,8 cm

(MSAP / collection Ecole polytechnique fédérale, Zurich)

 

Grande Place
1800 Vevey/Suisse
Heures d’ouverture:
du mardi au dimanche
de 11h à 17h30

To view virtual tour properly, Flash Player 9.0.28 or later version is needed. Please download the latest version of Flash Player and install it on your computer.